0n1

Découverte du lac du grand Neuweiher

                   

0n2

         

0n3

Prises de vue réalisées par Antoine STEIB de Masevaux

            

Il était une fois un lac ...

n2

      

Les lacs du Neuweiher

Le Grand et le Petit Neuweiher occupent des cirques datant de l’ère quaternaire, à l’amont de deux verrous glaciaires, sur lesquels ont été aménagés des barrages de retenue au XVIe siècle.

Jusqu’à la Révolution, les Neuweiher appartenaient à l’abbaye de Masevaux. Celle-ci louait le droit d’eau aux forges et taillanderies de la vallée gérées par la famille d’Anthès. Jean-Henri d’Anthès fit relever les digues au début du XVIIIe siècle.

Le 25 octobre 1778, la plupart des vallées vosgiennes furent ravagées par une soudaine et violente crue de leurs rivières. La population regardait avec inquiétude du côté des Neuweiher dont les digues n’étaient soutenues que par de la maçonnerie sèche qui commençait à se dégrader ; la digue menaçait de rompre. Le 12 mai 1779, suite à une pétition, l’intendant d’Alsace à Ensisheim ordonna à l’abbaye de Masevaux de procéder incessamment à la réparation et à la consolidation des digues. Au cours des cinq années qui suivirent, l’abbaye s’employa par tous les moyens à faire effectuer cette réfection, mais, n’y parvenant pas, fut obligée de réduire les Neuweiher en prairie. Dans chaque digue une ouverture pour l’écoulement des eaux fut percée et une ferme fut construite à l’emplacement du grand lac. Un bail agricole fut conclu avec un fermier.

RDP1

Prise de vue réalisée par Delphine Pernot (Com-Com)

Le grand lac vidé laisse apercevoir l'emplacement des murs de l'ancienne ferme

RC1

Prise de vue réalisée par Bernadette Comte - Oberbruck

          

Lorsque survint la Révolution, les Neuweiher furent confisqués au profit de la Nation. Mis en vente le 8 mai1792, ils furent acquis par Thiébaut Strohmeyer, de Burnhaupt-le-Haut, puis devinrent la propriété de la famille de Rosen-d’Argenson. En 1810, celle-ci réaménagea les lacs asséchés.

Le 11 janvier 1855, une descendante de la famille Rosen, la comtesse de l’Aigle, vendit tous les biens qu’elle possédait à Oberbruck – dont les Neuweiher – à Joseph Zeller, manufacturier. En 1858, celui-ci obtint l’autorisation de surélever la digue du grand étang de 4 à 12 mètres.

Suite de l'historique en PDF portant sur des documents de l'époque :  Les_2_NeuweiherHistorique_suite

                                          

L’eau alimentant les usines d’Oberbruck était véhiculée par une conduite forcée de 0,90 m de diamètre, à partir du canal qui existe toujours à la sortie d’Oberbruck vers Rimbach. À l’époque, un employé montait aux Neuweiher six jours sur sept à deux heures du matin pour ouvrir la vanne et la refermer en début d’après-midi, afin que la réserve puisse se reconstituer jusqu’au lendemain matin.

En mars 1965, les lacs, toujours propriétés des manufacturiers Zeller, furent acquis par le conseil général du Haut-Rhin, qui, de 2004 à 2007, fit remplacer la digue du Grand Neuweiher.

D’après Les Vosges du Sud, édition La nuée bleue.

R_verie

Photo réalisée par Raymond MATTAUER

Extrait de l'Ouvrage Le temps oublié au fil de la Doller - Tome 2